Le démontage du pont arrière ainsi que la mise à plat du différentiel furent les étapes les plus techniques depuis le

début de la restauretion.

Bien evidemment ,une surprise désagréable nous attendait.

Pour retirer les roues,mise en place d’un arrache-moyeu de marque “WILMONDA”,ancienne entreprise qui fabriquait

des outils spéciaux pour CITROEN.Une fois le moyeu arraché il suffit de retirer quelques écrous pour enlever la

flasque de la roue.

Le différentiel est noyé dans une masse

graisseuse qui rappelle plus du pétrole brut

que de l’huile.

C’est en nettoyant cette masse que je

découvre un nouveau problème.La grande

couronne a deux impacts importants au

niveau des dents,il faut la changer.

Nous avons profité du démontage complet du pont arrière pour effectuer le changement des roulements à billes

des demis-axes de transmission ainsi que ceux du différentiel,en les remplaçant par des modèles étanches.

Tout est en place et le 24 février 2018 commence le remontage de la mécanique  avec en

préambule le réglage du différentiel.