Pas de photos aujourd’hui,je pense que le texte suffira.

Tout semblait aller pour le mieux et pourtant ce fut une semaine à rebondissements multiples.

“J’ai un doute sur l’usure des segments et sur l’ovalisation des pistons” dit S le mécanicien.”Je connais un rectificateur qui pourrait nous mesurer l’alésage des cylindres”.

On finit de démonter le bloc moteur et en route pour la vérification.

Le verdict tombe,alésage en haut du cylindre 75.5 mm et en bas du cylindre au dela de 76mm,de plus ce moteur soit-disant en bon état a déjà été réalésé et chemisé à 75.5 mm.Le rectificateur me demande de lui ramener les pistons pour les contrôler et me propose de sortir une chemise pour mesurer le diamètre du fut avant d’entreprendre un rechemisage.

Deuxième découverte,les pistons sont plus qu’à bout se souffle,il manque une partie du piston 3 et les segments se baladent allègrement dans leurs encoches,il faudra commander de nouveaux pistons.

La cerise sur le gâteau fut le diamètre des fûts de piston,78 mm.

Aucune société ne vend de chemises avec un diamètre aussi grand,on a au maximum 76 mm.

Nous sommes le vendredi 1 avril et cela ne sent pas le poisson mais plutôt la fin de l’histoire.

Vers 17 heures le rectificateur m’appelle pour me dire qu’il a trouvé en Allemagne des chemises qui lui paraissent convenir pour la rectification du bloc.Ce sont des chemises pour Mercedes.Il va se mettre au travail.

J’aurais donc une c4g avec des pièces de Mercedes,vive l’Europe.

On est de retour dans la course.